Internationalisme (GCF) - N░ 8 - Mars 1946 Retour 

RÉPONSE À LA RÉSOLUTION DES RKD DATÉE DU 31 JANVIER 1946

Les contre-révolutionnaires staliniens à court d'argumentation emploient, contre les groupes révolutionnaires de la Gauche, toutes armes traditionnelles de la bourgeoisie : calomnie, délation, pogrome...

La faiblesse politique des organisations centristes trotskistes les oblige à ignorer ceux qu'ils nomment "les ultra-gauchistes", qualificatif qui remplace pour eux toute critique.

On désigne "les ultra-gauchistes" comme le croquemitaine pour les petits enfants, et l'affaire est classée.

Il est malheureux de remarquer que les jeunes organisations révolutionnaires ont du mal à se défaire des méthodes traditionnelles du stalinisme et du trotskisme par lesquels la plupart des militants sont passés.

La résolution du RK en est un exemple frappant. On préfère de beaucoup employer des phrases pompeuses, des mots sonnants et vides de sens pour se donner à soi-même l'illusion de la critique, plutôt que d'approfondir les questions.

Le RK a préféré, à un document politique de critique des groupes cités et de leur forme organisationnelle, une déclaration définissant en quelques phrases le caractère politique "non marxiste conséquent" des groupes cités.

Notre rôle n'est pas de défendre les autres groupes inculpés ; il n'est pas non plus de nous défendre mais de demander aux RK de cesser ses méthodes grandiloquentes et donquichottesques de résolutions chargées de détruire des moulins à vent ! Le RK ferait mieux de s'attacher sérieusement (...) auto-critique des documents qui sortent régulièrement de notre organisation.

Nous voulons profiter pour poser au Comité responsable des RK quelques questions qui ont trait au caractère de la GCF et qu'il serait bien intéressant de voir éclaircir un jour :

  1. Qu'est-ce que le Comité responsable du RK entend par idéologie bordiguiste traditionnelle ?

  2. Quelle différence y a-t-il entre dictature du prolétariat et dictature de classe du prolétariat ?

  3. Comment le Comité responsable du RK peut-il garder foi en la révolution prolétarienne si il affirme d'avance qu'en période révolutionnaire le Parti ne peut "en réalité que masquer la bourgeoisie" ?

Et enfin, où sont les documents des RK sur les questions sus-dites portant (...) politique "conséquentes" dans les dites questions ou portant critique aux organisations citées ?

Nous sommes d'accord sur les points 6 et 7 avec "le comité responsable" du RK et nous portons en même temps une suggestion pour l'organisation de cercle où seront abordées les questions de marxisme et de matérialisme dialectique appliquées à l'histoire, l'économie et la philosophie.

Salutations révolutionnaires.

LA GAUCHE COMMUNISTE DE FRANCE


[Fraction interne du CCI]